Service à la clientèle (FAQ)

/Service à la clientèle (FAQ)
    Aucune plante ne peut vivre sans lumière. La lumière est indispensable pour les plantes qui synthétisent leurs substances nutritives sous l’effet des rayons du soleil. Installez vos plantes d’intérieur dans les endroits les plus éclairés, en général près des fenêtres.
    Toutefois, l’éclairage artificiel (tubes fluorescents ou ampoule LED) permet d’installer des plantes dans les endroits les plus sombres.
    – Sur les plantes vertes comme les yuccaficus ou dracaena, nettoyez régulièrement le feuillage.
    En effet, la poussière sur les feuilles joue un rôle d’écran pour la lumière. On peut simplement nettoyer avec un linge humide ou vaporiser avec de l’eau tempérée.
    – La taille des plantes d’intérieur consiste à couper les branches mortes, les pousses chétives, les feuilles abîmées, les rameaux malades et les fleurs fanées ; le tout à l’aide d’un sécateur.
    – La plupart des plantes à grand développement nécessitent un tuteurage pour soutenir et diriger la ramure imposante.
    On rempote une plante quand le système racinaire devient trop imposant et tapisse la motte, quand la croissance est ralentie (nouvelles feuilles peu nombreuses et plus petites) ou encore, quand elle fleurit trop peu.
    Dans tous les cas, choisissez un contenant dont le diamètre est supérieur de 2 ou 3 cm à celui de l’ancien contenant.
    Indispensable à prévoir, le drainage : disposez des billes d’argile ou des cailloux au fond du pot.
    Le rempotage doit être effectué de préférence à la fin de l’hiver, avant le démarrage de la végétation.
    Il n’y a pas de règle précise pour l’arrosage des plantes d’intérieur; il varie selon l’humidité ambiante, la température, la luminosité, le type de terreau…
    Toutefois, excepté les plantes semi-aquatiques comme le papyrus, arrosez régulièrement et attendez que la surface du sol sèche avant d’arroser de nouveau.
    Les plantes d’intérieur craignent, surtout en hiver, l’excès d’eau qui entraine rapidement le pourrissement de la plante. Une heure après l’arrosage, videz l’eau qui reste dans la soucoupe, sous le pot. Utilisez de l’eau non calcaire (eau minérale, eau de pluie ou ajoutez quelques gouttes d’acide oxalique ou de vinaigre par litre d’eau).